Accueil » Râteaux, pelles et petits sots » Amour, gloire et beauté !

Je vous raconte mon histoire d’amour. Au début, sans intention de construire une relation sérieuse, comme un con, je lui dévoile mes anciennes relations. Petit a petit, je découvre que mon coeur et mon foie (c’est plus fort le foie dans ma culture) ont beaucoup de tendresse pour cette omeri (cheri). Certitude : Je fais confiance a mon coeur et a mon foie et je fais ce que je peux pour rassurer la omeri et lui prouver que hemlaght (je l’aime).

Les peurs : mes anciennes relations la stressent et elle a tout le temps peur que je me moque d’elle. Petit a petit elle me fait confiance mais les peurs reviennent de temps à autre.

Ma situation : étant étudiant étranger, ces peurs grandissent………………….. eh oui elle croit que je cherche à faire seulement des papiers. Tout ses problèmes on les a dépassés car notre devise était AMOUR, GLOIRE ET BEAUTE « AGB « … « c’était vraiment belle vie » !

Mais voilà, des soucis d’argent : pour assurer un avenir meilleur, je quitte mon boulot de chef de rang et je reprends mes études pour devenir chef de projet événementiel, ce qui veut dire une année (les cours et le stage) sans rentrée d’argent. Important : pendant toute cette période je vivais avec mes économies.

A la fin du stage : un mois après la fin de mon stage, une première crise où elle me reproche de ne pas avoir d’argent (ce qui est vrai, vu qu’elle me prête 1000 euros). Mon frère venant s’installer à Paris, je le dépanne quelque temps, le temps qu’il trouve ses repères. Au début c’est elle qui me dit : « ramène le et qu’il reste le temps qu’il veux », m’assurant qu’il ne la dérangerait pas.

Mais voilà, au bout une grande dispute, elle me reproche qu’avec mon frère elle ne se sent plus chez elle, que ma situation financière l’inquiéte, qu’il n’y a pas que l’amour… « l’argent aussi ».

Elle me quitte. Elle me dit qu’elle m’a toujours aimé et qu’elle voulait vraiment faire sa vie avec moi. Moi, je m’effondre et je n’arrête pas de pleurer (j’ai jamais cru que je pleurais autant). Je suis entrain de vivre avec ma tristesse. J’assume certaines de mes erreurs (celle de ramener mon frère en était une, c’est juste que c’est mon frère et j’ai le droit de l’aider un peu).

Au fond de moi, je pose la question : est-ce-que l’amour doit souffrir juste parce qu’un étranger n’a pas de papiers français ? Juste parce qu’il y a des problèmes d’argent ? Je souffre, mais je sais que je vais rebondir : « je suis assez fort mentalement pour ne pas avoir peur ».

C’est la première fois que je dévoile ma vie privée. Même aux amis, c’est rare que je raconte.

Bref, l’amour existe, alors ne gâchez pas votre amour « AMOUR GLOIRE ET BEAUTÉ »

La vie amoureuse de Dixe

Commentaires fermés