Accueil » Malchance de tous les jours » Année pourrie : Voici le récit de ma première moitié d'année 2009.

Je dois préciser avant de commencer, que 2008 s’est terminée sur mon divorce et le décès de mon grand-père adoré.

Février 2009. A 20 secondes de la fin d’un match de basket, dernière attaque, je suis pivot et mon défenseur tombe derrière moi. je ne le vois pas et tombe à mon tour : entorse grave. Première visite aux urgences. 3 semaines de plâtre + 3 semaines d’arrêt maladie.

Avril 2009. Je veux empêcher ma fille de traverser la rue alors qu’une voiture arrive et que je suis en train de fermer ma portière. Je me coince le doigt. Deuxième visite aux urgences. Ongle et matrice écrasés. On me donne de l’Ixprim. Le soir j’ai une soirée. J’en prend la dose maximale prescrite. Pas de bol je découvre que je suis allergique à la codeïne et ses dérivés. J’ai presque tous les effets secondaires. 3 jours pour me désintoxiquer.

Mai 2009. Je rentre faire un break chez mes parents. Le dimanche 31 mai, je les invite au restaurant. Nous roulons détoités (307CC) car il fait beau. Je me trompe dans la programmation de mon GPS. Alors que nous sommes en train de rechercher notre chemin sur une route de campagne, une automobiliste nous refuse une priorité et nous percute à plus de 70km/h (d’après les gendarmes). Résultat: un tonneau et une glissade de 30 mètres. Je désincarcère mon père à l’arrière, choqué. Nous finissons tous les trois aux urgences (3ième visite). J’ai une entorse cervicale aigue, le cuir chevelu recousu 5 fois, deux dents de cassées, des hématomes, des contusions, etc… et plus de voiture.

Juillet 2009. Je suis en soins dentaires suite à ces deux dents cassées. Le dentiste hier soir décide de m’arracher l’une d’entre elles. Ok. Il arrache et me met une compresse en me disant que dans moins de 30 minutes, le saignement aura cessé. Je rentre chez moi. 1h30 après j’ai épongé une vingtaine de compresses pleines de sang. J’appelle le 15 qui m’envoie aux urgences (4ième visite). A 00h15, après je ne sais plus combien de compresse censées favoriser la coagulation, l’hémorragie cesse.

Le lendemain. Je n’ai toujours pas de voiture. Tout devait être réglé en 3 semaines maximum. Mais l’expert à foiré. Comme mon véhicule coûte cher, il y a eu contre-expertise et expert-conseil. Je ne trouve aucun véhicule équivalent avec ce qui m’est proposé. J’entame un litige. Mes vacances s’envolent car elles sont dans 1 semaines et qu’il m’en faut au moins 2 pour résoudre tout cela. J’ai oublié de préciser que lors de la rédaction de mon contrat d’assurance que j’ai voulu béton (tout-risque, toutes options), la jeune embauchée qui la rédigé a oublié de cocher la case « véhicule de remplacement », donc je roule depuis 1 mois en voiture de location à mes frais.

Pour finir, mon divorce piétine car ma femme ne veut rien lâcher…

Je fatigue quelque peu là…

La bonne année de Popov !

3 Commentaires

  1. laloose dit :

    Ok, je pensais avoir un gros malheur avec ma future cicatrice à vie sur le front mais là bravo, belle performance : les emmerdes passent, mais pire c’est la santé et l’accident. Rien à redire : Pas De Chance. PDC

  2. lylytte dit :

    bienvenue au club, moi l’année 2008 a fini par le décès de 2 mes oncles cause rupture d’anévrisme, tous les 2 moins de 50 ans, je commence l’année avec un accident de voiture le jour de mardi gras: résultat la tronche de double face dans Batman, plus de voiture car 3 tonneaux après avoir percuté un talus et en plus je roulais 20 km/h en moins de la vitesse légale avec une voiture neuve. A la suite de ça je manque de me faire licencier à cause de mon accident: pas de voiture, absence maladie d’1 mois, peur de rouler. Les assurances ont été rapide pour le remboursement de la voiture, quand à la commande d’une neuve 3 mois d’attente mini, et là l’autre véhicule celui de mon mari nous a laché. Mais on se débrouille, mon mari 27 ans a fait une hernie, et a été opéré. Moi je viens de faire une fausse couche après 5 ans d’essais infructueux, et là je dois me faire opérer car je souffre d’un épanchement sinusal important: conjonctivite, migraines, …. et tout ça en 6 mois pour mes 30 ans, pas de quoi les fêter. Alors je comprend ce que l’on peut ressentir, mais comme je suis une battante je me relève sinon c’est plus possible. Malheureusement c’est toujours ceux qui se battent le plus qui se retrouvent avec toutes les emmerdes du mondes. Alors ceux qui ont des petits tracas souvenez-vous qu’il y a plus poisseux dans la vie.

  3. vava dit :

    vous avez pas de chance moi cetait pareille pendant mon annèe de seconde soit il y a un ans
    pour faire clair je me plante comme une ***** en cours
    il ya eu 5 de mes proches qui sont devenu très malade ( une copine de seconde qui a eu une leucemie mon 3 grand pere de coeur ;le père dune copine et ma mami chèrie qui ont eu chacun un cancer generalisè , (et pour ma mami elle a eu le « droit  » au soin palitif et jètais en voyge avec lecole quand elle est tombè malade ) et pour finir ma 2 grand mere qui a fait une grosse rechute après avoir fait un avc il y a 10 ans le 24 decembre.
    au final mes 2 mamie chèrie mon 3 grand pere et le papa de ma copines sont decedè a qq semaines dintervalles
    il y a just ma copine de classe qui a ete très malade (elle est allè en chambre stèryle ) qui a vaincu la maladie et pour enfoncer le couteau dans ma poissent je vais subir une grosse opèration du dos (pour scoliose ) enfin je suis la seul a avoir quitè mon lycè pourr aller dans un autre ou il y a que des toxico
    tout ca a 16 ans on peut dire que je suis pas partit du bon pied