Accueil » La lose du business » Devenir consultant, ça peut être la lose…

La lose des consultantsComment devenir consultant ? En général, le consultant se lance dans cette voie en créant sa propre entreprise ou micro-entreprise, parfois après une période de chômage : dès lors, il se sent investi de supers pouvoirs puisqu’il est devenu « patron » ! Du coup, un profil et une attitude tels que les caractéristiques suivantes vont faire basculer notre homme (ou femme) consultant(e) vers la lose :

– adhérer au Medef ou à un club de jeunes patrons, en essayant d’en prendre la tête : le consultant doit se donner de l’importance,
– lire le magazine L’Entreprise, même si les articles sont les mêmes d’une année sur l’autre : le consultant se doit d’être à la pointe de l’actu,
– avoir une Carte Grand Voyageur à la SNCF : le consultant est un « pro »,
– avoir une voiture haut de gamme et la conduire avec l’oreillette du téléphone branchée en permanence : le consultant travaille 7j/7,
– avoir une femme blonde qui travaille de préférence dans la communication : ça aide à se construire un réseau, lors des soirées,
– mettre ses enfants dans le privé, c’est rassurant sur son statut social…
– …du coup, vivre toujours au dessus de ses moyens, car jouer au riche coûte cher,
– prétexter une possibilité de rendez-vous que dans un délai d’un mois : le consultant doit toujours être surbooké,
– avoir un site internet qui n’est pas à jour, car le consultant ne comprend rien à l’informatique,
– invoquer le « report » pour ses projets avortés, plutôt que l’annulation, car le consultant tient à son image de winner,
– faire du marketing en « b to b » et avoir une « to do list » chargée qu’il doit traiter « asap », because le consultant doit se montrer bilingue,
– avoir de la conversation en reprenant ce qu’il a lu dans la presse économique ou dans le dernier livre de X, car le consultant ne se fait pas d’opinion personnelle,
– ne pas être encarté politiquement car le consultant n’a pas de conviction : il suit les uns ou les autres suivant ses intérêts…

Heureusement, ils ne sont pas tous loser !

Le consultant, vu par nasetuc

Commentaires fermés