Accueil » Malchance de tous les jours » La loi de Murphy, c’est moi

Bonjour Ô terriens !

Vous savez ces cartoons qui mettent en scène un personnage suivit par un nuage de pluie dés qu’il met le nez dehors ? Ou celui qui marche tranquillement et marche à tout les coup sur les pointes des râteau qui lui atterrira forcément en pleine figure ?

Hé bien.. Si ma vie était un cartoon, je serais ce personnage.
Pierre Richard au féminin !

Quelques exemples le démontrent assez burlesquement…

8 ans, petit voyage en montagne en avion (une grande première pour moi !).
Il a fallu d’abord que la police contrôle le contenu de nos bagages.
Or, à l’époque, je ne me séparais jamais de mon petit agenda électronique qui s’ouvre par code vocal (Nouvelle technologie des années 2000 oblige… !).
Forcément, le contrôleur me demande de l’ouvrir afin de vérifier le contenu.
J’appuie sur le bouton de mon agenda. Une voix en sort, comme d’habitude, et me dit :
 » Bonjour, vous pouvez dire votre code. »
Me voilà devant une impasse…
Face au policier, la voix tremblante, je suis obligée de dire mon code :
« Starsky et Hutch ! Talalalalalala… »
Je deviens rouge comme une pivoine, et mon agenda, très capricieux :
« Je n’ai pas bien entendu votre code secret, veuillez le répéter plus fort. »
Je m’exécute.
L’action s’est répétée 3 fois de suite jusqu’à ce que sous la pression de l’agent de police, je craque et fonde en larmes. (Hé ! J’avais 8 ans après tout… !)
Il a finit par nous laisser passer…

Classe de 5ème, nous partons en voyage scolaire à destination de l’Angleterre !
Étant la première fois que je sors de la France je suis toute excitée.. !
Avec mes « copines » nous avions même préparé ce voyage 1 semaine à l’avance, tout en se faisant un tas de films évidemment.
Au moment de monter dans le ferry, je suis appelée par un de mes professeur.
Celui ci m’annonce que je ne vais pas pouvoir partir et que la douane va venir me chercher dans 20 minutes.
1 heure d’attente s’écoule sans savoir pourquoi je ne pars pas lorsqu’un douanier m’emmène dans son bureau et me dit que mon passeport familial ne suffisait pas pour pouvoir partir.
(Mon professeur d’anglais qui dirigeait le voyage m’avait assuré le contraire..).
Et là, dans le bureau de douane, attendais aussi un autre élève…
C’était le p’tit con qui venait de me larguer, de me BRISER LE CŒUR, que dis-je, après 2 mois d’amour platonique. Mon père est venu me chercher à Caen à 2h du matin, et s’est proposé de ramener mon premier ex, je vous laisse imaginer l’ambiance pendant le trajet !

6 mois à bosser mon code de la route. Je suis prête.
Le jour de l’examen j’arrive la boule au ventre, la gorge serrée par le stress.
Nous ne sommes qu’une 10aine d’élève, c’est inquiétant.
Devant passer à 10 heures, il est déjà la demie. Une monitrice arrive et nous annonce que l’examen est annulé car l’inspecteur est malade. Il est reporté au mois prochain, c’est un peu long mais je vois les choses du bon côté, et me dis que c’est l’occasion de renforcer mon niveau !
Le mois suivant, le jour J, tout se passe bien jusqu’à ce qu’une panne informatique nous bloque à la 24ème question… Impossible de continuer, ce sera pour une seconde prochaine fois… J’ attend toujours.

Sans compter les soucis à long terme tel que les problèmes de santé :
Scoliose
Cyphose
Lordose
Hallux valgus
Pieds plats
Genoux rentrants
Allergies aux chats
aux acariens
à la poussière
au pollen
aux mauvaises herbes
Asthme
Sinusites…

Ce sont les principaux, mais la liste est encore longue !

Mais malgré tout ça, je garde la joie de vivre et sais rire de tous les malheurs qui s’abattent sur moi, parce que je sais que des personnes vivent l’enfer comparé à moi.

Merci de m’avoir lu et bon vent à tous ! :D

L’a vraiment pas de chance Nolween

Commentaires fermés