Ne pas s’assurer quand on est professionnel : pourquoi il y a danger ?

Ne pas s’assurer quand on est professionnel : pourquoi il y a danger ?

Différents sinistres peuvent avoir un impact sur l’activité d’une entreprise. En l’absence d’assurance, les conséquences financières de ces sinistres sont susceptibles de mener la société à la liquidation judiciaire. En effet, sans assurance, l’entreprise est obligée de réparer les dommages par elle-même et si elle ne dispose pas des fonds suffisants, elle devra mettre la clé sous la porte. Les risques encourus par la structure concernent les dommages causés aux tierces du fait de l’activité et les dommages subis par l’entreprise elle-même.

Les risques relatifs à la responsabilité de l’entreprise

La notion de responsabilité civile professionnelle est prévue par le Code civil français. Elle oblige les entreprises à réparer les torts qu’elles ont causés aux personnes physiques ou morales tierces à l’entreprise au moyen de dommages et intérêts proportionnels aux préjudices subis par les victimes. Cette responsabilité concerne les dommages de nature corporelle, matérielle ou immatérielle dont la survenance est exclusivement due aux activités de l’entreprise ou aux biens dont elle a la garde comme ses locaux, ses matériaux ou ses marchandises. Ainsi, si un client subit une blessure dans un magasin en raison de sol mal entretenu ou d’un appareil défectueux, la responsabilité de l’entreprise peut être engagée. Il en est de même d’une intoxication alimentaire survenue en raison de la consommation d’un produit de la marque, d’un retard de livraison ayant entraîné des pertes de chiffre d’affaires ou encore le non-respect d’une disposition contractuelle entre l’entreprise et un partenaire. Si la responsabilité civile de l’entreprise est engagée, elle devra indemniser ses victimes à partir de ses fonds propres en l’absence d’assurance. Comme les conséquences financières d’une telle responsabilité peuvent parfois être importantes, l’indemnisation des victimes risque de mettre en péril l’entreprise tout entière. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de souscrire des assurances pour les professionnelles. Par ailleurs, il n’y a pas que la responsabilité civile et contractuelle de l’entreprise qui est susceptible de présenter des risques. Ces dernières années, on assiste aussi à la responsabilité environnementale de certaines sociétés dont l’activité comporte des risques environnementaux considérables.

Les risques relatifs aux dommages subis par l’entreprise

Les dommages subis par l’entreprise elle-même à la suite d’un sinistre risquent également de mettre en péril l’activité. Ces dommages sont de différentes sortes et peuvent être d’ordre matériel, financier ou organisationnel. Les dommages matériels sont généralement provoqués par des évènements climatiques, des incendies, des dégâts des eaux, de dommage électrique de vandalisme ou d’effraction et bien d’autres. L’entreprise est alors dans l’impossibilité de reprendre son activité alors que toute cessation se traduit par une baisse de productivité et donc de chiffre d’affaires. Si les préjudices sont conséquents, la cessation d’activité peut durer des mois. Or, l’entreprise doit continuer de régler ses différentes charges.

Par ailleurs, l’absence d’un collaborateur essentiel de l’entreprise a aussi le même effet sur l’activité. Ce collaborateur, communément appelé Homme clé de l’entreprise est indispensable à l’exploitation et son décès, sa subite démission ou son invalidité risque de ralentir la production ou les ventes. Parce qu’une telle éventualité survient plus souvent qu’on le croit, il est conseillé de prendre l’assurance correspondante (comparateur gratuit ici).

À défaut d’assurance, l’entreprise devra assumer seule les charges financières générées par ces sinistres et si les fonds sont insuffisants, la situation aboutit à une liquidation pour insuffisance d’actifs. En revanche, si le professionnel dispose d’une assurance, les indemnisations seront effectuées par l’assurance.

Comment assurer une activité professionnelle ?

Pour assurer une entreprise, il est impératif de faire le point sur les risques auxquels elle est exposée. Sur le plan des risques, les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne puisque chaque activité est de différente nature. En se basant sur ces risques, il sera possible d’identifier les garanties que l’entreprise sera tenue de souscrire. Les professions telles que les métiers du droit, les métiers médicaux et toutes les autres professions réglementées ont par exemple l’obligation de prendre une assurance RC Pro dans la mesure où elles sont les plus susceptibles de causer directement des préjudices à des tiers. Les industriels quant à eux nécessiteront souvent une assurance responsabilité environnementale. Chaque entreprise est unique et c’est aussi le cas des risques qu’elles encourent. D’ailleurs, une entreprise peut être amenée à souscrire différentes assurances pour bénéficier d’une couverture optimale. Malgré tout, assurer une entreprise ne devrait pas peser trop lourd sur son budget. Pour trouver la meilleure couverture au prix le plus bas, il est conseillé d’utiliser un comparateur en ligne.

Laisser un commentaire

J'ai pas de chance !