Accueil » Malchance de tous les jours » Ca ne m’arrive que quand je m’apprete à fêter mon anniversaire…

Je suis étudiant et j’ai toujours pensé que j’étais né sous une bonne étoile jusqu’à ce que mes mésaventures me prouvent le contraire…

Tout a commencé quand j’ai obtenu mon bac: origine modeste, bac en poche, tout était en perspective.

Premiere année de fac échec.

Deuxieme année de fac échec.

Bousté par mon entourage, je changeai de ville et d’orientation. J’intègre une première année de BTS devinez ce qui arriva à la fin de l’année à quelques jours de mon 20ème anniversaire? Alors là panique, mon destin ne m’appartiendrait plus? Je repris courage et confiance en moi j’affrontai à nouveau la première année de BTS que je validai. Youpiiiii!!

L’année d’après s’est déroulée relativement bien avec enfin un diplome supérieur en poche. Je repris goût à la vie et je décidai de poursuivre mes études convaincu cette fois ci que j’en avais fini avec la malchance. J’ai réussi un test d’entrée à l’IUP. J’étais aux anges. J’avais 22 ans

Niveau ressource, j’avais rien alors je decidai de travailler à côté de mes études: sage décision? wait and see. De toutes les façons je n’avais pas le choix. Résultat des courses année universitaire difficile, études stressantes, collègues pas sympathiques et imbus d’eux mêmes, ambiance morbide. Tout ceci a causé un trouble en moi qui suit habitué à des ambiances chaleureuses et conviviales; je souffrai de multiples complexes face à tous ces jeunes premiers.

Dès lors, pour moi l’issue de l’année était toute vue. Cependant je ne perdis pas espoir. Je travaillai comme un acharné: cours en journée, job en soirée, révision la nuit. La chance ne sourit qu’à ceux qui tentent quelque chose. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts. Résutat fin juin, Hé merde encore raté. Quelques jours plus tard je fêtai mes 23ans. Zut! tu parles d’un anniversaire…

Ma vie affective s’en trouva affectée. En effet, j’ai la fâcheuse tendance à baser toute ma personnalité sur ma réussite scolaire. Alors pas de réussite, pas de confiance en soit et donc pas de personnalité donc impossible de plaire à une fille sans la moindre personnalité. Enfin c’est ce que je pensais et pense encore aujourd’hui. Ouais c’est triste mais j’ai mes raisons. Bref.

Une fois de plus mon entourage a été là pour me consoler et me remettre d’aplomb. Je recommençai l’année et validai ma licence. Ouf! bac+3 enfin quelque chose de concret.

Je décidai pour fêter l’évènement de rendre visite à ma famille. La fête serait plus agréable et elle le fût. Sauf qu’avant de partir je reçu chez moi, à une semaine de mes 25 ans une lettre recommandée me notifiant mon licenciement de mon job étudiant. Tant pis je n’ai que faire de ce job j’ai bientôt fini mes études pensai-je le torse bombé. A mon retour je lui collerai un procès au cul à ce connard de patron. De plus, je n’allais pas annuler mon voyage tout le monde attendait le retour du fils prodige.

Dur retour à la réalité.

Ragaillardi par les retrouvailles avec ma famille j’en étais à oublier toutes mes préoccupations d’avant mon départ. Pas de job, pas de revenus, un procès en cours, un master à préparer,j’étais complètement paumé à cette rentrée de Septembre là. L’année ne se déroulera pas en étant en meilleure forme. Après un piteux premier semestre, je tombai en dépression. La période de stage de trois mois de Janvier à Mars me soulageai du rythme éreintant qu’imposait les précédents mois. Comme si tout cela ne suffisait pas, je ne fus même pas indemnisé pour mes bons et loyaux services rendus pendant mon stage. Ah la malchance quand tu nous tiens? Fin Juillet je reçois comme d’habitude mon relevé de notes qui me notifia mon redoublement. C’était deux jours avant mon 26eme anniversaire.Tu parles d’un échec.

Entre temps mon ex-patron et moi ne sommes pas tombés d’accord sur le montant de l’indemnisation. Affaire à suivre.

Ce nouvel échec a un autre goût plus amer encore que les précédents car pour la première fois je ressenti le spectre de LOOSER plané au dessus de ma tête. Il faudra prendre une importante décision pour la rentrée d’après ou changer quelque chose en moi qui ne va pas. C’est le temps des grands questionnements. Je commençai à rechercher un fondement spirituel à tout cela.

Je repris néanmoins l’année convaincu de mes capacités et surtout résolu à atteindre mon objectif de master que je m’étais fixé. Je continuai malgré tout à rechercher les moyens de conjurer le sort qui me frappait inlassablement. C’est ainsi que je rencontrai une chrétienne protestante qui me convainquit de venir avec elle dans son église persuadée que j’étais sous l’emprise d’un esprit maléfique. Ce que je fis. Nous fumes devenus très proches au point de sortir ensemble alors que cela est interdit dans sa confession. S’en suit alors une longue période de mensonges et de faux semblant devant sa communauté. Ce qui m’a terriblement traumatisé. C’était ça ou un engagement formel alors que je ne me sentais pas prêt. Alors je gambergeais tout le temps afin de comprendre le sens de cette histoire. Je recherchais une solution et je me retrouve avec un problème supplémentaire.

Une autre forme d’angoisse commença à m’envahir malgré le fait que je vivais une véritable histoire d’amour. Je retrouvai un autre job et recouvrai une certaine stabilité financière. Plus rien n’avait de l’importance jusqu’à la veille de mes examens. Enfin le cercle vertueux tant espéré? Puis … non. Je loupai à nouveaux mes examens. Ce qui engendra en moi colère et frustration. Je rendis responsable (à tord) ma copine de m’avoir détourné de mon objectif et je me séparai d’elle (et de son église).

Au second semestre malgré de bonnes notes, je ne fus pas admis et fus exclu de la formation. Je n’obtiendrai jamais ce diplôme là. Le courrier m’est parvenu une semaine avant la date de ma naissance. C’était il y a quelques jours…

Aujourd’hui je suis en pleine réflexion sur mon avenir. Toutes les portes se ferment. Au secours…

Je me demande quel est le sens profond de toute cette histoire. N’atteindrai-je jamais mes objectifs? Que dois-je faire?

Je soumets ce billet pour expier toute forme de malchance à venir. Je le laisse se fondre dans cet immense univers cybernétique.

La cyber-malchance de shola

9 Commentaires

  1. Sodebo dit :

    T’as vraiment pas de chance , il y a une une phrase qui dit : « il est facile de mourir,c’est vivre qui est difficile » alors accroche toi sa s’arrangera

  2. Clement dit :

    Je vient de lire ton texte,et je trouve ça assez intéressant, je vais me permettre de t’analyser tel docteur House.Ton cas est assez intéressant,Je reprends »j’affrontai à nouveau la première année de BTS que je validai. Youpiiiii!! » « j’ai la fâcheuse tendance à baser toute ma personnalité sur ma réussite scolaire » « elle me convainquit de venir avec elle dans son église persuadée que j’étais sous l’emprise d’un esprit maléfique » « Une fois de plus mon entourage a été là pour me consoler et me remettre d’aplomb » .A mon avis, ya un démon qui te suit , ou alors …

    -Ou alors je pronostic 4 raisons:
    1-ta méthode de travail n’était pas assez élaboré pour retenir efficacement,ce qui a fait que le niveau était bien au dessus de tes moyens.
    2-Mr a fait les études que papa et maman on décidé pour lui, et les études ne lui plaisaient pas.
    3-les études,c’est du par-cœur, de l’effort, de la souffrance, et toi apparemment t’as pas assez souffert.
    4-ou monsieur a trop fait la fête .

    Le diagnostic est fait,effort,oisiveté et fête: tu as les quatre en même temps.
    La déduction est simple: tu es un manuel,c’est évident,étant petit tu jouais au légo, playmobil, mécano .C’est bien ça,alors pour toi, je te préconise une petite formation d’ « agent d’entretien des bâtiment de collectivité ».Pendant 7 mois.

    Pax in hoc mundo abest..C’est pas au singe qu’on apprend à faire des grimaces.

  3. abdoutn dit :

    j’aime la vie mais avec les amis qui le méritent……l’amitie c’est un trésor ne désparaitra pas …..merci pour tou tt le mond………………………….====*******

  4. clement dit :

    >>>voici une porte de secours,le dernier joker :
    – je te propose en premier,les sondages rémunérés sur internet avec carrefour (cela coute 30 euros de frais d’inscription mais rapporte gros,+ de 1300 euros à temps pleins) http://www.1001sondages.com/
    – Ensuite le mieux est de s’inscrire au pôle emploi et de demander la liste des formation payé par la région,il y en à 200 au moins, ou alors cherche une formation à l’AFPA
    -Pour un logement il faut que tu aille voir une assistance social pour avoir des aides et les restos du coeur
    -Puis prends les APL et le RSA avec la CAF

    ET surtout, le mieux étant de faire une formations afpa, ou formation payées par la région(proposées par le pôle emploi) ,tu seras payé au moins 400 euros et sans compter les aides de la caf et de l’assistante social ,tu devrai t’en sortir.

    dans l’ordre, s’inscrire au pôle emploi,prendre un rendez vous avec une assistante sociale et s’incrire à la caf
    puis cherche une formation « afpa » ou « pole emploi »

    Bonne chance à toi MAN

  5. natacha dit :

    Ton histoire m’a vrament touché, pas les faits en eux même, car même si tu es persuadé du contraire beaucoup de personnes vivent des expériences similaires et pensent être poursuivis par la malchance que ce soit du côté amoureux, financier, proffessionnel, ou scolaire comme toi. Ce qui me touche, c’est la façon dont tu vois les choses, qui me semble t-il, est trop sévère envers toi même.
    Tout dabord, tout le monde n’est pas fait pour les études, cela ne dépend pas de leur capacités ou de leur intelligence mais de leur personalité. Le mode de fonctionement scolaire ne leur convient pas, et cela aboutit à un échec. J’ai une amie proche par exemple qui vient de rater trois première années de disciplines différentes, et malgrès ça se rélève et avance. Certes tu as échoué de nombreuses fois, mais voit les points positifs : tu as tout de même une licence ce qui montre que du détient une force de caractère, un acharnement pour la réussite, une réelle motivation d’avancer, et crois moi, ce sont des qualités rares chez les gens. Beaucoup auraient abandonnés avant toi. De plus, je suppose qu’en toutes ces années, tu as rencontrés des gens formidables, fait des connaissances qui ont changé ta vie, et ne serait-ce que pour ça, ça vaut le coup.
    Beaucoup de gens dans leur vie sont tristes, déprimés, ne voient que les échecs. Il n’y a pas d solutions miracles pour le bonheur, tout dépend du point de vue que tu as sur la vie, sur les choses, de ton ouverture d’esprits. Je ne nie pas que les échecs sont des coup durs, mais relève toi, avance, tu semble ben entouré de ta famille et d’amis, c’est le plus important, tu as une reélle force de caractère, exploite là. La vie est trop courtes pour ne pas la vivre plainement. Fais ce que tu aimes et ce qui te plaît, soit libre. L’une des meilleures auto-thérapie que je connaisse et l’auto analyse. Dès que tu ressents un sentiment négatif, tistesse, colère, frustration, analyses d’où ça vient, pourquoi une choseparticuluère t’atteind de cette façon, qu’est ce que cela remet en cause, d’où vient ce sentiment ? La plupart du temps, si tu es honnêtes envers toi même et que tu parviens a analiser, le sentiment négatif s’estompe et même disparait, on se rend compte, que finanalement, c’est pour une chose inutile et futile, qui , au fond n’a pas d’importance, que l’on se torture.
    Pour connaitre ta voix, la meilleure chose que j’ai a te conseillé est d’apprendre à te connaître intimement, de faire la part des choses pour savoir ce qu est réelement important pour toi, et non pour les autres, ou par par rapport au regard des autres ou pour se plier aux normes de la société. Ottes- toi toutes les barrières inutiles qui t’empêchent d’avancer. Car pour moi, si tu modèle ta personnalité par rapport à ta réussite scolaire, c’est que tu n’as pas pris le temps de te chercher. Défini ce que tu attend de la vie, et ensuite seulement, mais tout en oeuvre pour y parvenir, tu en as capable, et as prouvé ta détermination à travers ton histoire

  6. Bella dit :

    Tu sé parfois je pense la mm chose sur moi et j’ai mes raisons, j’ai pas encore le courage de tout exposer comme tu l’as si bien fait ( j’ai l’impression qu’il faut un livre ), enfin les conseils precedemment donnés sont très interessants tu devrais les prendre en consideration, je rajouterai juste qu’il faut pas associer un evenement à un autre c’est vrai que ça fait mal d’avoir de mauvaises nouvelles à l’approche de son anniversaire mais ça serait pas pas tout simplement parceque que ta date de naissance soit au moi des déliberations !!!!!!! et ça on ne peut pas le changer !!!

    Allez courage

  7. Armando dit :

    Tien, on dirai que tu raconte ma vie et ce qui risque de m’arriver.
    J’ai 25ans et je suis en première année de BTS, qui ne vas pas pouvoir continuer. si je ne suis pas en master c’est que mes revenus ne me le permette pas et moi je suis rendu a mon 3ème métier car toute les portes ce ferme!
    Aujourd’hui je n’est plus d’argent, plus d’entreprise, plus d’étude, plus de voiture et des problèmes juridique!
    Si tu trouve une solution, partage STP.